16.1 C
Alger
samedi, octobre 1, 2022

UNICEF: pour la protection contre dangers du numérique

Le représentant du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) en Algérie, Marc Lucet, a réaffirmé mardi à Alger, l’engagement du Fonds à travailler avec les autorités algériennes pour renforcer les actions visant à protéger les enfants des dangers d’Internet et du monde numérique à travers un travail de pédagogie et d’éducation.

Lucet, qui intervenait dans le cadre du lancement du rapport mondial annuel, intitulé : « La situation des enfants dans le monde 2017 : Les enfants dans un monde numérique », a exprimé son soutien et sa peine aux familles des enfants morts à Bejaia et Sétif  par la faute d’une application incitant au suicide, soulignant le travail engagé avec le gouvernement algérien, et ce à travers des campagnes de sensibilisation et l’élaboration de politique de bonnes pratiques pour protéger l’enfance.

« Nous serons aux côtés des institutions algériennes et nous continuerons de soutenir les efforts de l’Algérie notamment autour de l’éducation », a dit M. Lucet à la presse lors de la présentation, à Alger, du rapport  annuel de l’UNICEF.

LIRE AUSSI Restauration des bâtisses: 50 jeunes formés en 6 spécialités

Le rapport, poursuit-il, dit très clairement que l’éducation est au centre de la réponse, insistant en particulier sur la formation des enfants en vue de les doter de cette habilité à reconnaitre le contenu. « La question n’est pas seulement d’interdire mais d’optimiser et de faire évoluer l’encadrement et la réglementation pour adapter internet aux enfants »,  a-t-il précisé.

A cet effet, une campagne de sensibilisation, en collaboration avec différentes institutions étatiques, devra être relancée dans les prochains jours, après celles de 2015 et 2016, afin d’interpeller le grand public en particulier les parents, des dangers qu’encourent leurs enfants en rappelant leur rôle de contrôler l’utilisation d’internet par leur progéniture.

 » Nous allons relancer dans les prochains jours une campagne de sensibilisation en collaboration avec les ministères de la Solidarité, de l’Education nationale, des Affaires religieuses, de la Justice, ainsi que celui de la communication, en plus de de la sureté et la gendarmerie nationale et l’opérateur téléphonique Mobilis, en tant que fournisseur d’accès, pour contribuer au débat », a fait savoir M. Lucet.

LIRE AUSSI Promoteurs: inscription obligatoire au Fonds de garantie

Selon le représentant de l’UNICEF, le rapport annuel publié la veille, souligne, en outre, les actions entreprises dans le monde et appelle à la fois à des actions plus fortes dans le monde entier. « Il est important que tous les acteurs de la société que ce soit les gouvernements, les associations les universités le secteur privé les médias soient engagés pour renforcer l’action, et que l’usage d’internet par les enfants soit encadré par des politiques qui soient soucieuses de l’enfant », a-t-il précisé.

Les chiffres publiés par l’UNICEF, indiquent qu’un utilisateur d’internet sur trois (1 sur 3) au niveau mondial a moins de 18 ans, des statistiques inquiétantes qui ont entrainé selon le rapport des changements non seulement sur le monde mais sur l’enfance aussi.

« Ceci doit nous interpeller et nous continuerons à travailler en Algérie en lien avec tous les pays du monde et le mouvement global pour arriver à des résultats plus forts », a conclut le Représentant de l’UNICEF en Algérie.

LIRE AUSSI Environnement: 2 milliards de dollars investis depuis 2000

Related Articles

Version PDF

Socials

144,087FansJ'aime
spot_img

Derniers articles