18.1 C
Alger
jeudi, septembre 29, 2022

Prix excessifs des billets d’avion : La diaspora algérienne dépitée

Depuis le début de la saison estivale, nos compatriotes se trouvent confrontés à la cherté des billets d’avion. Malgré la reprise du trafic aérien et maritime, aller se ressourcer et rendre visite à la famille est devenu plus que difficile pour beaucoup d’Algériens de l’étranger. Un véritable parcours du combattant qui a privé des milliers d’Algérien de pouvoir réserver correctement une place pour leur pays d’origine. Des solutions immédiates s’imposent !

Malgré une nette augmentation du nombre des vols depuis et vers l’Algérie, les prix des billets restent exorbitants. Tout le monde s’attendait à une baisse des prix des billets suite à l’ajout de nouveaux vols, cependant, les tarifs se maintiennent à des niveaux très élevés. Face à cette situation, les expatriés algériens ne savent vraiment plus quoi faire, n’ayant d’autre alternative que soit débourser une petite fortune pour passer leurs vacances auprès des leurs, ou bien tout simplement, y renoncer. Si du côté d’Air Algérie, il faudra attendre la fin de l’été pour trouver des places de libre, au niveau des compagnies aériennes étrangères, notamment françaises, les billets sont disponibles mais à des prix exagérés.

A titre d’exemple, un billet Paris-Alger était proposé par Air Algérie il y a quelques semaines à 1200 euros, soit un tarif plus cher qu’un vol Paris-New York. Et malgré une légère révision de la tarification, pour un aller-retour Paris-Alger-Paris, la compagnie française Air France propose un billet à plus de 700 euros. « C’est trop cher ! Je ne peux pas me permettre un billet à ce prix-là. J’attends une éventuelle baisse des prix pour programmer mon voyage », nous a confié un Algérien résidant à Paris.

Entre contraintes et apaisement

Une contrainte qui s’ajoute à celles relatives au protocole sanitaire. En effet, les règles de voyage ont changé depuis le début de la crise sanitaire, et l’entrée en territoire algérien est devenue un calvaire pour bon nombre d’Algériens. Ainsi, les passagers entrant en Algérie sont dans l’obligation d’être munis d’un pass vaccinal datant de moins de neuf mois, ou d’un test PCR négatif de moins de 72 heures pour les non vaccinés. Par ailleurs, les voyageurs algériens ne cessent de réclamer le remboursement de leurs billets réservés avant la fermeture des frontières.

Néanmoins, les autorités algériennes seraient en train de réfléchir à un assouplissement du protocole sanitaire, à la révision des prix de voyage, à la prise en considération des doléances de la communauté algérienne établie à l’étranger et au remboursement des billets inutilisés. Dans le même sillage, Air Algérie a annoncé dans un communiqué vendredi, un ensemble d’avantages et de facilitations accordées par Air Algérie pour sa clientèle. A cet effet, les clients d’Air Algérie ayant réservé les vols pendant les deux ans de la pandémie pourront enfin remplacer leurs billets par de nouveaux, sans payer évidemment de tarifs additionnels.

Des vols supplémentaires depuis Nice pour les Algériens de France

Outre ses vols depuis Paris, Toulouse et Marseille, la compagnie aérienne française Air France mettra en vente prochainement une nouvelle ligne en partance vers Alger et Oran. Un programme qui sera lancé officiellement le 13 juillet prochain et sera prévu chaque mercredi, avec des prix qu’on annonce imbattables. En effet, un aller-retour ne dépassera pas les 300 euros selon les chiffres annoncés. Une bonne affaire pour les voyageurs algériens depuis le sud de la France et d’autres régions. Des billets qui devaient être écoulés rapidement, vu la forte demande sur les vols vers l’Algérie depuis la France.

La nouvelle aérogare d’Oran, une aubaine pour Air Algérie

Inaugurée par le Président Abdelmadjid Tebboun lors de sa visite de travail et d’inspection à Oran, la nouvelle aérogare « Ahmed Ben Bella » est entrée en service jeudi 23 juin. D’un coût d’environ 38 milliards de dinars, cette nouvelle structure devrait accueillir jusqu’à 3,5 millions de passagers annuellement, avec une capacité d’extension qui pourra atteindre 6 millions de voyageurs dans les années à venir. Une réalisation qui entre dans le cadre du plan gouvernemental, dont le but est de restructurer et de moderniser l’industrie aérienne nationale. Une bonne nouvelle pour les voyageurs de l’ouest du pays, lesquels auront à leur disposition une enceinte qui répond aux normes internationales. Une belle opportunité pour Air Algérie qui pourra jouir de ses services dans le cadre de son nouveau programme de développement. De belles perspectives d’avenir très prometteuses. Ainsi, le pavillon national sera en mesure d’avoir les moyens de ses ambitions afin d’améliorer ses services envers les voyageurs algériens.

Hamid Si Ahmed

Related Articles

Version PDF

Socials

144,087FansJ'aime
spot_img

Derniers articles