25.1 C
Alger
dimanche, septembre 25, 2022

Prix du pétrole : Le Sahara Blend franchit la barre des 125 dollars


Par : Islam Khermane

Les prix du pétrole ont augmenté aujourd’hui, en raison d’une reprise attendue de la demande en Chine, qui a assoupli les restrictions imposées pour contenir la pandémie de Covid-19. La hausse des cours a également été dopée par une demande soutenue, après la mise en place de l’embargo européen sur la production russe.

En effet, le Sahara Blend algérien figure parmi les bruts les plus chers au monde. Selon le site Oilprice, chargé du suivi des cours, le pétrole algérien se classe au deuxième rang des bruts les plus chers de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) avec 125,12 dollars le baril, après le pétrole nigérian (125,30 dollars/baril). 

Les contrats à terme sur le Brent ont augmenté de 76 cents, soit 0,6%, à 120,27 dollars le baril, tandis que le cours du pétrole algérien était de 125,10 dollars le baril, selon le site OilPrice. Les contrats à terme sur le brut américain West Texas Intermediate ont également augmenté de 83 cents, (0,7%) à 119,33 dollars le baril. L’indice a atteint un sommet de trois mois à 120,99 dollars, lundi.

Pour rappel, les cours du pétrole ont atteint un niveau record, début juin, alors que le Brent a atteint 117,33 dollars le baril, prenant une hausse de 1,5%, tandis que le pétrole algérien (Sahara Blend) ne cesse d’augmenter. Le Sahara Blend a dépassé les 124 dollars le baril pour la première fois en deux mois, en raison des sanctions imposées par l’Union européenne sur le brut russe. Les prix du brut ont connu une hausse de 20 dollars/b depuis le début de la guerre en Ukraine.

A noter que les cours du pétrole ont frôlé la barre des 140 dollars/baril en mars dernier sur le marché asiatique.

Le 31 mai 2022, le Sahara Blend a enregistré une hausse de 1,63%, permettant d’atteindre 123,51 dollars, son plus haut niveau depuis mars dernier, selon le site OilPrice, spécialisé dans les affaires pétrolières et qui fournit des indicateurs de 150 pétroles au niveau mondial.

Les contrats à terme sur le pétrole ont augmenté de près de 4% lors des premières séances de négociation, après que les dirigeants de l’Union européenne ont convenu d’imposer une interdiction sur la plupart des importations de pétrole russe.

Les contrats à terme sur le Brent brut pour livraison en juillet ont enregistré une augmentation de 3,78% pour s’échanger à 119,94 dollars le baril, par rapport à l’ouverture à 115 dollars.

Pour rappel, Les cours du pétrole reprenaient leur hausse, depuis le 30 mai, dopés par une demande soutenue dans un contexte de resserrement de l’offre avec la décision de l’Union européenne de mettre en place un embargo sur le pétrole russe, en arrêtant 92% des importations d’ici à la fin de l’année 2022.

I.K. 

Related Articles

Version PDF

Socials

144,087FansJ'aime
spot_img

Derniers articles