30.1 C
Alger
mardi, août 16, 2022

Pour mieux préparer la rentrée sociale : Les ministres auront droit à un court congé annuel

Les ministres bénéficient d’un court congé annuel, compris entre dix jours et deux semaines, au début du mois d’août prochain, à l’exception de certains secteurs. Les ministres bénéficiaires s’engagent à assurer la continuité du service et le rythme d’activité à un niveau normal pendant toute la période des vacances. Ils doivent rejoindre leur département ministériel, au plus tard dimanche 14 août 2022, dans le but de bien préparer la prochaine rentrée sociale.

En revanche, les directeurs généraux et les cadres supérieurs bénéficient de vacances pendant deux semaines, alternativement, chacun selon le secteur dans lequel ils travaillent, selon la sensibilité des dossiers, à condition que le processus se fasse progressivement tout en empêcher tous les cadres de partir en vacances pendant la même période, pour assurer la continuité du travail.

En outre, il a également été décidé de reporter les vacances des gestionnaires de dossiers sensibles, tels que les inspecteurs de la prévention des incendies au ministère de l’Agriculture et du Développement rural, et ceux chargés des inscriptions universitaires dans l’enseignement supérieur, et ceux chargés d’assurer l’approvisionnement en eau au ministère des Ressources en eau, et ceux qui suivent l’évolution de la pandémie COVID-19, au ministère de la Santé, jusqu’à une date ultérieure. Ces mesures viennent assurer l’achèvement des ateliers ouverts dont le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a ordonné son exécution au plus vite, lors des précédents Conseils des ministres, alors que de nombreux dossiers sont encore en attente de régulation, dont les textes d’application de la nouvelle loi sur les investissements, avant de permettre l’entrée en vigueur des articles de cette loi. Le début de l’étude des projets et de la répartition de la propriété, après une impasse qui a duré trois ans, surtout depuis l’année économique dont parlait le président en a épuisé sept mois, et il n’en reste que cinq mois. Il est supposé que les ministres des secteurs concernés par l’économie passeront du volet législatif et compléteront les textes à la mise en œuvre sur le terrain. Après que le Conseil des ministres a approuvé le texte de la loi de finances complémentaire pour l’année en cours, lors de sa dernière réunion, le gouvernement étudiera, à son retour, le projet de loi de finances pour l’année prochaine, après en avoir achevé son élaboration, qui comprendra de nouvelles procédures de calcul du budget, conformément à la loi organique. Il n’a pas été approuvé auparavant et sera traité à partir de l’année prochaine, en application des réformes financières initiées par le gouvernement, et dans le respect d’une plus grande rigueur sur le plan financier et budgétaire.

Maria B.

Related Articles

Version PDF

Socials

144,087FansJ'aime
spot_img

Derniers articles