Accueil A la Une Participation aux manifestations économiques à l’étranger Zitouni élabore une nouvelle stratégie pour stimuler les exportations

Participation aux manifestations économiques à l’étranger Zitouni élabore une nouvelle stratégie pour stimuler les exportations

0
Participation aux manifestations économiques à l’étranger Zitouni élabore une nouvelle stratégie pour stimuler les exportations

Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, a annoncé jeudi la mise en place d’une nouvelle stratégie économique pour la participation des entreprises algériennes aux manifestations économiques à l’étranger. Cette stratégie repose sur la définition des marchés prioritaires, dans le but d’atteindre des objectifs clairs, en fonction des opportunités liées à chaque pays étranger et des capacités de production nationales.

Lors d’une séance plénière à l’Assemblée populaire nationale (APN) consacrée aux questions orales, le premier responsable du secteur du Commerce a souligné que des instructions ont été données pour mettre en place une feuille de route basée sur une étude approfondie des opportunités d’exportation des produits algériens susceptibles d’être placés à l’étranger.

Le ministre a également annoncé que le programme officiel de la participation algérienne aux événements économiques à l’étranger pour le reste de l’année 2023 est en cours d’élaboration avec la contribution des associations patronales et professionnelles.

M. Zitouni a souligné l’importance de la participation aux manifestations économiques comme un outil efficace pour promouvoir les produits algériens sur les marchés externes, permettant aux opérateurs économiques du pays d’établir des relations commerciales directes avec leurs homologues dans différents pays et de répondre aux besoins exprimés.

Selon lui, grâce aux facilitations accordées par l’Etat, le nombre des exportateurs a considérablement augmenté, passant de 475 en 2010 à 1628 actuellement. Le ministre s’est engagé à renforcer ce chiffre à l’avenir en accordant toutes les facilités nécessaires.

Dans le cadre de cette nouvelle stratégie, une enquête sera menée auprès des opérateurs économiques par l’Agence algérienne de promotion du commerce extérieur (Algex) et la Chambre algérienne du commerce et de l’industrie (CACI) afin de mieux cibler les produits exportables par l’Algérie et d’explorer de nouveaux cadres pour accompagner les exportateurs.

En parallèle, le ministère a lancé une enquête économique de 45 jours pour déterminer ces produits, en recueillant des informations auprès des directions de wilaya du commerce, de la Chambre du commerce et de l’industrie, ainsi que des préposés du registre de commerce. Les résultats de cette enquête seront utilisés pour préparer la participation aux foires en fonction des capacités de chaque secteur.

En réponse aux préoccupations concernant la lutte contre la monopolisation et la spéculation illicite, le ministre a précisé que son secteur avait mis en place des mécanismes pour protéger le pouvoir d’achat des Algériens. Cela comprend l’approvisionnement du marché en produits de base, le renforcement du contrôle en coordination avec les services et les instances concernés, ainsi que des actions de sensibilisation de proximité impliquant les associations de consommateurs.

Au cours du premier trimestre de cette année, les services du ministère ont effectué plus de 51 000 interventions dans le cadre de la lutte contre la spéculation illicite. Soixante-et-une (61) infractions ont été relevées, et des procès-verbaux ont été dressés pour engager des poursuites judiciaires contre les contrevenants, a déclaré le ministre.

Les services de contrôle ont également pris des mesures administratives conservatoires, ce qui a conduit à la saisie de plus de 681 tonnes de marchandises d’une valeur totale de près de 218 millions DA, a ajouté le ministre. Ces mesures visent à lutter contre la spéculation et la monopolisation qui peuvent entraîner une augmentation des prix des produits de base et affecter la subsistance des Algériens. Le ministre a rappelé l’importance de renforcer les contrôles et la coordination entre les différents services et instances compétents pour garantir un approvisionnement régulier du marché national en produits essentiels. Il a également souligné l’implication des associations dans les actions de sensibilisation pour promouvoir une concurrence saine et équitable sur le marché.

Il est évident que cette nouvelle stratégie de participation aux manifestations économiques à l’étranger témoigne de l’engagement de l’Algérie à promouvoir ses produits et à élargir ses opportunités commerciales à l’échelle internationale. En ciblant des marchés prioritaires et en renforçant la présence des opérateurs économiques algériens lors des foires et événements économiques, le pays vise à stimuler ses exportations hors hydrocarbures et à diversifier ses partenariats commerciaux.

Le ministre a souligné l’importance de cette stratégie pour le développement économique de l’Algérie, en favorisant les échanges commerciaux, en ouvrant de nouvelles perspectives d’affaires et en renforçant la compétitivité des produits algériens sur les marchés internationaux. La mise en œuvre de cette stratégie s’accompagnera de mesures de contrôle et de sensibilisation de lutte contre toute entrave et garantir un approvisionnement stable du marché en produits essentiels.

L’Algérie reste déterminée à renforcer ses exportations et à diversifier son économie, en s’appuyant sur une approche stratégique axée sur les marchés prioritaires et une participation algérienne active aux manifestations économiques à l’étranger.

I. K.