7.1 C
Alger
vendredi, janvier 27, 2023

Noureddine Aïdi, ingénieur en chimie

L’activité est freinée par «l’absence d’organismes locaux certificateurs bio» 

  • L’Algérie a-t-elle du potentiel pour promouvoir la filière des huiles essentielles ?
  • Oui, l’Algérie dispose d’un formidable potentiel humain, matériel et matière première. Elle recèle une vaste étendue de forêts et de champs où l’on peut s’approvisionner d’une bonne variété de plantes afin de l’utiliser dans l’extraction des huiles essentielles. Ajouter à cela la présence d’une main-d’œuvre jeune et qui s’intéresse de plus en plus à ce type d’activité, de par la participation massive aux formations organisées dans ce cadre.   
  • Comment se fait l’approvisionnement en matières premières ?
  • L’approvisionnement en matières premières se fait à travers la récolte des plantes au niveau des forêts ou les acheter au niveau des agriculteurs. Pour ce qui est des plantes qui ne sont pas disponibles sur le territoire national, on les importe d’autres pays. Entre autres plantes existant dans le pays et qu’on peut utiliser dans l’extraction des huiles essentielles : eucalyptus, lentisque, cyprès, géranium, lavande, pin, armoise, les zestes des agrumes, les feuilles des agrumes, laurier noble, menthe verte, mente pouliot, romarin, origan, thym…
  • Quel est l’apport économique de l’industrie des huiles essentielles ?
  • La filière des huiles essentielles est créatrice de postes d’emploi direct et saisonnier, notamment celles liées à la culture et à la cueillette des plantes dans les régions rurales. C’est une activité qui génère des revenus rentables auprès des populations locales. Enfin, une activité  qui permet la rentrée en devises en cas d’exportation étant l’objectif de la majorité des producteurs.
  • Parmi  les sociétés algériennes activant dans ce type d’industrie on cite la société «Zipheebio» qui se situe à la wilaya de Bouira, «Arom» à Annaba, et  «Biosource» située à Alger.
  • Quelle est votre évaluation sur l’investissement dans ce domaine en Algérie ?
  • L’investissement dans le domaine de l’extraction des huiles essentielles en Algérie est en croissance considérable du point de vue du nombre des clients locaux, donc un chiffre d’affaires en évolution. Ainsi, le 1er producteur en Algérie c’est «Zipheebio». Au cours de l’année 2006, trois grands producteurs se sont lancés dans cette activité, en sus des dizaines de petits producteurs avec une demande locale en  continue évolution. Malheureusement, le volet exportation reste très limité à cause de l’absence de certification de nos huiles ainsi que d’absence de disponibilité de la matière première avec un prix acceptable. Sur ce dernier point, la plantation et la cueillette de plantes aromatiques et médicinales pour en extraire les huiles essentielles, destinées à la fabrication de produits cosmétiques et pharmaceutiques, ainsi que les arômes pour produits alimentaires, ne sont pas très répandues. Malheureusement, nos agriculteurs ne donnent pas beaucoup d’importance à la culture des plantes aromatiques pour le moment. En outre, la majorité des produits existant sur le marché ne respectent pas les critères et les normes, et ce, en raison de l’absence totale d’un laboratoire dédié pour les analyses de chromatographie (analyse des principes actifs), et l’ignorance de l’importance de ces normes pour quelques producteurs.
  • Quels sont les pays leaders en la matière ?

Parmi les pays leaders en matière de production des huiles essentielles, on peut citer la France, la Turquie, la Chine, l’Inde, la Bulgarie, l’Egypte, le Maroc et la Tunisie. Spécialisé dans la production d’huiles essentielles de lavande, le marché français affiche des niveaux de production en hausse et une demande solide, avec ses 30 000 hectares de culture de lavande et lavandin en 2020, en hausse de 7% par rapport à 2019. Au premier semestre de 2021, la France a connu une croissance du chiffre d’affaires de fabrication d’huiles essentielles de 7,7% par rapport à 2020. Le Brésil est considéré également comme premier producteur en termes de volumes. L’Inde est connue pour sa production d’huiles essentielles de menthe. La Chine  est également leader dans la production des huiles essentielles notamment de l’eucalyptus.

Related Articles

Version PDF

Socials

144,087FansJ'aime
spot_img

Derniers articles