Accueil A la Une Le gouvernement de Sanchez est appelé à revoir sa politique : L’Espagne est sur le point de perdre son partenaire historique

Le gouvernement de Sanchez est appelé à revoir sa politique : L’Espagne est sur le point de perdre son partenaire historique

0
Le gouvernement de Sanchez est appelé à revoir sa politique : L’Espagne est sur le point de perdre son partenaire historique

Alors que le gouvernement de Sanchez continue de détruire ce que l’Algérie et l’Espagne ont construit, lors des 20 dernières années, l’Algérie se tourne vers l’Italie, comme une porte alternative pour la distribution du gaz en Europe. En effet, l’Algérie envisage d’augmenter l’exportation du gaz en Italie de 9 milliards de m3 supplémentaires.

L’expert en économie, Yacine Merzougui, a souligné que la faiblesse du gouvernement espagnol face aux chantages marocains le mettait en difficulté avec l’Algérie, qui est le plus grand distributeur exclusif du gaz en Europe d’une part, et avec le peuple et le parlement espagnol d’autre part. Ajoutant que la seule solution est que ce dernier revoie sa politique et présente ses excuses à l’Algérie. 

Merzougui a également déclaré qu’il est difficile pour le gouvernement espagnol de trouver une meilleure alternative que l’Algérie, comme fournisseur en gaz, surtout l’indisponibilité du gaz en grande quantité, en raison du conflit russo-ukrainien qui a affecté le marché des hydrocarbures.  

Il est à noter que depuis la décision de la Russie de vendre le gaz en Rouble, les prix ont connu une hausse remarquable, après que le gouvernement de Poutine a décidé de vendre du gaz à des pays hostiles contre la monnaie nationale russe en réponse à l’embargo de l’Union Européenne sur la production du gaz russe, ainsi que les décisions de geler ses revenus. 

L’Algérie est le plus grand fournisseur de l’Italie en gaz 

Merzougui a souligné que l’Algérie est le plus grand fournisseur de l’Italie en termes de gaz naturel. En effet, l’Algérie est le premier fournisseur de gaz en Italie, avec un approvisionnement de 34% de sa consommation. Selon l’économiste, il existe également un accord pour augmenter l’approvisionnement de gaz vers l’Italie de 9 milliards m3 supplémentaires, pendant la période entre 2023 et 2024, à travers la Tunisie après avoir renoncé à l’Espagne. A noter que le président de la république a annoncé que l’Algérie envisage d’installer un troisième oléoduc en Méditerranée vers l’Italie. 

Par ailleurs, l’expert a déclaré que la production algérienne de gaz est d’environ 100 milliards de m. Elle exporte presque la moitié de sa production. Elle possède également trois complexes de liquéfaction, dont le complexe de Skikda et deux complexes à Arzew. En plus des navires algériens et les autres navires en partenariat avec des différents pays, qui permettent à l’Algérie d’exporter vers les pays qui acquièrent le gaz algérien dans les meilleurs délais.

De son côté, l’expert en économie, Abdelkader Slimani a indiqué que la récente décision de suspendre toutes les activités de domiciliations bancaires du commerce extérieur de l’importation et l’exportation de marchandises à destination et en provenance de l’Espagne, est conforme à la décision souveraine du gouvernement algérien. Il a  souligné que l’Algérie ne croisera pas des difficultés pour trouver des alternatives économiques et commerciales, afin de mettre le pays sur la bonne voie pour attirer l’investissement et stimuler l’économie et parvenir à un développement durable. 

L’Algérie importe la céramique, certains appareils industriels et les outils agricoles de l’Espagne, équivaut de 3 milliards de dollars. Selon Slimani, l’Algérie peut rapidement trouver une alternative avec des partenaires fiables et sûrs.

I.K.