28.1 C
Alger
jeudi, septembre 29, 2022

Fintech Startups Challenge : Trois projets innovants primés

Trois projets innovants dans le domaine des technologies de la finance réalisés par des startup algériennes ont été élus, samedi, lauréats de la deuxième édition du concours Fintech Startups Challenge. Les projets primés ont été dévoilés lors d’une cérémonie de clôture de cette deuxième édition du concours Fintech Startups Challenge, en présence du ministre délégué chargé de l’Economie de la connaissance et des Startups, Yacine El-Mahdi Oualid, dont le département est partenaire de cet événement, et du ministre des Poste et des télécommunications, Karim Bibi Triki. Ces startups ont été élues lauréates à l’issue d’une séance de présentation et d’audition de leurs projets innovants dans quatre thématiques différentes en rapport avec le monde de la finance. Il s’agit de la thématique « Insurtech », pour laquelle le choix du jury a porté sur le projet « Smart Insurance Solution », spécialisé dans les métiers des assurances en Algérie et se base sur des outils technologiques comme le Big Data et l’intelligence artificielle (IA). Cette startup a signé en marge de cette cérémonie un convention avec Cash Assurrances pour bénéficier d’un accompagnement de la part de cette compagnie dans le développement de sa solution. S’agissant des thématiques « Fintech » et « Paytech », c’est la solution « Slick-pay », une plateforme de paiement en ligne 100% algérienne, qui a gagné les faveurs du comité de sélection. Quant à la thématique « Legaltech » destinée aux acteurs de la réglementation financière, le jury a opté pour la solution « Value Grid » qui propose des solutions intersectorielles basées sur l’intelligence artificielle assurant des capacités de traitement de données contractuelles et financières en temps réel. A cette occasion, le ministre délégué a rappelé que les startups jouent un rôle « important » dans le développement de la Finetch en Algérie, en répondant aux besoins exprimés par les acteurs de la place financière, telles que les banques et les compagnies d’assurances, ainsi que leur accompagnement dans leurs actions de digitalisation des services innovants et modernes qu’ils proposent à leur clientèle. M. Oualid a également expliqué que l’industrie de la Fintech, est un domaine « en forte expansion » dans le monde, précisant que plusieurs startups africaines activant dans la Fintech ont une valeur qui dépasse le milliard de dollar. Il a souligné le rôle que peuvent jouer les startups dans le développement d’instruments de l’inclusion financière en Algérie en rapprochant les clients des banques et des sociétés d’assurance et « en contribuant à la réduction de l’utilisation du cash ». Le ministre délégué a rappelé, à ce titre, le lancement par le Gouvernement de l’un de ses chantiers économiques les plus « importants » concernant la révision de la Loi sur la monnaie et le crédit visant la modernisation du secteur bancaire et la place financière en Algérie pour sortir progressivement de la dépendance au cash.

Maria B.

Related Articles

Version PDF

Socials

144,087FansJ'aime
spot_img

Derniers articles