21.1 C
Alger
mardi, septembre 27, 2022

Entre sport et rapprochement des peuples : Les JM d’Oran au service de la paix

Réunissant trois continents, à savoir l’Afrique, l’Asie et l’Europe, ces JM d’Oran sont perçus, au-delà du caractère sportif et compétitif, comme un vecteur de paix et de tolérance entre les peuples de la région, permettant aux athlètes d’apprendre à se connaître et de créer des liens, malgré les différentes cultures et traditions. Les Jeux Méditerranéens sont avant tout une histoire d’hommes !

En véhiculant des valeurs telles que le respect et la tolérance, cette manifestation contribue ainsi à favoriser et transmettre une multitude de valeurs, dont la paix sociale, l’humanisme, la fraternité et le vivre ensemble. Rassemblant plusieurs nationalités, ces Jeux apparaissent comme la vitrine de différentes cultures, religions, langues et coutumes, qui se côtoient, de sorte à maintenir cette flamme qui unit les peuples et les civilisations à travers le sport, l’union et la communion. Si des secteurs comme le tourisme, l’économie ou l’environnement bénéficieront grandement des retombées positives de ce rendez-vous historique, nul doute que ce tournoi régional aura un impact multidimensionnel et des retombées considérables dans l’éclosion d’une prise de conscience collective et d’une tolérance pouvant porter ses fruits au bénéfice de chaque région. Certes, l’objectif principal de ces Jeux n’est autre que la gagne et la performance, mais force est d’admettre que la compétition ne veut pas dire forcément l’hostilité. Dans le cas de ces JM, la rivalité ne s’exprime que par l’esprit d’équipe et le respect de la diversité des origines culturelles et régionales. D’où l’importance des valeurs universellement partagées grâce au sport, comme pacificateur et fédérateur dans l’épanouissement de la Méditerranée, considérée comme une terre à l’histoire millénaire, qui a de tout temps été le socle et le carrefour des civilisations. Une vision que partage le président du Comité international des Jeux méditerranéens, Davide Tizzano : « Il y a une grande diversité entre les peuples de la Méditerranée, mais il y a une grande unité et le sport devient un fil rouge qui unit les jeunes. De telle sorte que des valeurs importantes, qui sont les piliers du mouvement sportif, ressortent comme être ensemble, découvrir de nouvelles cultures, se mélanger à d’autres populations ; comprendre aussi qu’il n’existe pas de monde à soi et que tout ne tourne pas uniquement autour de nous. Il y a plusieurs mondes et chacun a le sien, mais il est nécessaire de se rejoindre », a-t-il confié. Ainsi, permettant aux sportifs et visiteurs présents à Oran de se retrouver dans une ambiance conviviale, propice au renforcement des liens d’amitié et de solidarité, malgré les différences, ce rendez-vous méditerranéen laissera à coup sûr son empreinte et son héritage, car le sport doit plus que jamais servir de pont d’amitié, de paix et de solidarité entre les peuples et les nations.

Hamid Si Ahmed

Related Articles

Version PDF

Socials

144,087FansJ'aime
spot_img

Derniers articles