18.1 C
Alger
vendredi, septembre 30, 2022

Droits d’auteurs: les créateurs se réunissent à Alger

Créateurs et sociétés d’auteurs représentant pas moins de 22 nationalités se réunissent autour d’une cause commune – renforcer les droits des créateurs – lors de la conférence « Scénaristes, auteurs et créateurs de musique africains d’ici et d’ailleurs » qui se tiendra du 13 au 15 septembre à Alger, la capitale de l’Algérie.

L’évènement est organisé par la société algérienne ONDA et la Confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs (CISAC) en partenariat avec les autorités algériennes. Avec le concours du Conseil International des Créateurs de Musique (CIAM), de Writers & Directors Worldwide (W&DW) et de la Pan African Composers’ & Songwriters’ Alliance (PACSA), il ouvre une nouvelle ère pour le développement des secteurs créatifs et culturels en Afrique.

Le Ministre algérien de la Culture, Azzedine Mihoubi, et le Directeur Général de l’ONDA, Sami Bencheikh El Hocine, accueilleront une centaine de créateurs et d’invités venus d’Afrique et d’Europe et représentant l’ensemble des secteurs audiovisuel et musical. Les représentants des organisations de gestion collective africaines et des autres régions seront également présents, de même que ceux de la Ligue arabe, de l’Organisation Régionale Africaine de la Propriété Intellectuelle (ARIPO), de la Fédération panafricaine des cinéastes (FEPACI) et de l’Organisation Africaine de la Propriété intellectuelle (OAPI).

Les industries culturelles africaines ont un immense potentiel de croissance mais les créateurs de la région ont du mal à obtenir une rémunération équitable pour leur travail. Selon le Rapport sur les collectes mondiales 2017 à paraître prochainement, le total des droits collectés en Afrique a augmenté de 9,5 % pour atteindre les 67 millions d’euros en 2016, soit 0,7 % des collectes mondiales. L’Afrique du Sud et l’Algérie affichent les meilleurs résultats dans tous les répertoires, avec une collecte de droits qui s’élevait à 23 millions d’euros de droits collectés en 2016 en Algérie.

Les créateurs et différentes organisations présentes s’engageront à renforcer leur coopération autour de plusieurs campagnes clés en vue d’améliorer les collectes et la protection des droits. Notamment en réclamant le renforcement des droits des scénaristes et réalisateurs, la collecte des redevances de copie privée et une meilleure protection des œuvres musicales et audiovisuelles sur le marché numérique.

Le Directeur Général de la CISAC Gadi Oron a déclaré : « Cette semaine à Alger, les organisations venues de toute l’Afrique et du monde arabe uniront pour la première fois leurs forces à celles de leurs partenaires du monde entier pour se battre pour les droits des créateurs. C’est un moment de collaboration unique dans le cadre de nos campagnes internationales pour obtenir une rémunération équitable, étendre l’impact des industries culturelles et libérer tout leur potentiel en termes de création d’emplois et de croissance économique. »

Related Articles

Version PDF

Socials

144,087FansJ'aime
spot_img

Derniers articles