30.1 C
Alger
mardi, août 16, 2022

Cycle de formation : Condor Electronics forme 20 jeunes ivoiriens

Par : Meryam B.

La société algérienne Condor Electronics, spécialisée dans l’industrie électronique et électroménager, dont le siège central est à Bordj-Bou-Arreridj, vient d’accueillir 20 jeunes ivoiriens pour suivre un cycle de formation dans les métiers du service après-vente des produits électroniques et électroménagers. Cette formation intervient suite à la signature en juin 2021 d’un contrat de distribution entre Condor Electronics et un partenaire ivoirien. Le contrat prévoit l’exportation du produit Condor pas seulement en Côte d’Ivoire mais aussi vers ses pays voisins tels que le Ghana le Mali. Il convient de rappeler que Condor Electronics a réalisé un chiffre d’affaires cumulé à l’export de l’ordre de 80 millions de dollars lors des trois dernières années, précise une source de la société, rappelant que les produits de la société algérienne sont déjà présents en Tunisie, en Libye, en Mauritanie, au Sénégal, au Bénin et au Congo.

La société ambitionne de réaliser un chiffre d’affaires annuel à l’export de 200 millions de dollars à l’horizon 2025. Condor a pour objectif d’augmenter à 20% son chiffre d’affaires à l’exportation, par rapport à son chiffre d’affaires global, pour atteindre les 200 millions de dollars d’ici 2025. Condor a réalisé 80 millions de dollars d’exportations durant les trois dernières années avec un taux de 87% des expéditions de ses produits vers les pays africains, contre 8% vers l’Europe et 5% vers l’Asie, 32% des produits exportés étaient des réfrigérateurs, 22% des produits multimédia (téléphones et tablettes), 20% des lave-linges, 12% des climatiseurs, 11% des téléviseurs, 2% des produits de cuisson et 1% des produits de chauffage. Les investissements cumulés de l’entreprise ont atteint les 400 millions de dollars à fin 2020, pour un chiffre d’affaires de plus de 34,3 milliards de dinars, avec une capacité de production qui avoisine les 3,5 millions d’unités par an. Condor depuis 2017 pour parvenir à placer les produits électroménagers algériens dans l’ensemble des pays du continent africain et même prendre d’importantes parts de ce marché. Les ambitions de l’entreprise est d’exporter ses produits vers tous les pays africains, surtout ceux de l’Afrique de l’Ouest. Pour booster le processus des exportations, de nombreux pays africains comptent faciliter les échanges commerciaux intra-africains afin d’assurer un développement des pays d’Afrique. Les démarches entreprises par l’Algérie dans ce sens, en procédant à l’ouverture de la majorité des postes frontaliers, affirmant que ceux avec la Libye et la Tunisie constituent des portes, non seulement pour exporter les produits algériens, mais aussi pour permettre aux pays africains d’importer leurs produits de différents coins du monde. Les exportateurs algériens ne veulent pas seulement commercer en Afrique, mais aussi investir dans ce continent, ambitionnant de porter les volumes d’échanges commerciaux intra-africains de 15% actuellement à 55%.

M.B.

Related Articles

Version PDF

Socials

144,087FansJ'aime
spot_img

Derniers articles