25.1 C
Alger
dimanche, septembre 25, 2022

La colère de Sellal

Le ministre de l’énergie Noureddine Boutarfa est en chute libre dans l’audimat du premier ministre Abdelmalek Sellal.

Récemment, lors d’une réunion du Conseil des Participations de l’Etat (CPE), le ministre de l’énergie a été désavoué par Sellal qui avait exprimé son mécontentement face à la gestion légère du dossier de la création d’une Joint-Venture entre la Sonatrach et l’américaine General Electric pour la fabrication de têtes de puits.

Ce dossier avait trainé pendant des mois en raison des exigences de la partie américaine qui devait investir 20 millions de dollars pour le lancement du projet. Mais, GE avait tenté  d’imposer une clause selon laquelle Sonatrach devait garantir, à la JV, un plan de charge de l’ordre de 70 millions de dollars par an. Chose que la partie algérienne avait refusé en arguant le fait que cette clause allait placer GE dans une situation prédominante sur le marché des têtes de puits.

Au lendemain de l’installation du nouveau P-dg de la Sonatrach, tout a changé. La Sonatrach s’est pliée aux exigence des américains et un conseil d’administration s’est tenu justement pour valider le projet en question.

Lors de la réunion du CPE, Ould Kaddour ne s’était pas présenté. Le ministre de l’énergie s’est fait alors accompagné par deux cadres de la Sonatrach qui ont exposé le projet de la JV avec General Electric.

Face aux questions du premier ministre, les représentants de la Sonatrach n’avaient pu trouver de justificatifs pour cette gestion hasardeuse du dossier.

LIRE AUSSI OS (Sonelgaz): VINÇOTTE pour la certification

Related Articles

Version PDF

Socials

144,087FansJ'aime
spot_img

Derniers articles