16.1 C
Alger
samedi, octobre 23, 2021

Approvisionnement en gaz naturel


Le volume d’approvisionnement en gaz naturel acheminé vers l’Espagne a été revu à la baisse
temporairement. L’Espagne sera alimentée en premier temps de 08 milliards m3 (Mds mètres cubes). Et ce, en attendant la livraison du projet Medgaz qui est en stade très avancé.
Selon les dires du ministre de l’énergie Mohamed Arkab, il faut attendre le mois de décembre pour arriver à 10,6 Mds m3 injectés. Important de rappeler que le nouveau Gazoduc alimentera l’Europe du gaz nigérien depuis le Niger en passant par l’Algérie. Les responsables algériens et leurs homologuesnigériens , rapporte l’agence nationale, œuvrent pour livrer le projet dans les délais prévus.
Dans le même volet, le premier responsable du secteur d’énergie dira que « l’Algérie honorera ses engagements contractuels relatifs à l’approvisionnement de ses partenaires européens en gaz naturel », déclare-t-il avant-hier, lors de son passage au Forum de la Radio nationale.
Ajoutant que notre pays est connu pour le respect des engagements et contrats au niveau international. « L’Algérie est donc un partenaire sûr ».
32 projets miniers en attente d’exploitation C’est depuis plus de 50 ans que le secteur n’a pas prévu d’exploitation du champ minier. Le département de Arkeb étudiera l’exploitation de pas moins de 26 projets miniers et ce dans 32 wilayas. Il s’agit principalement des gisements de minerai de fer de Ghara-Djebilet et de phosphate à Tébessa ainsi que celui de Zinc à Bejaïa. Dans le même ordre d’idée, Arkab prévient la révision en cours de la loi sur les mines amendée en 2014. Et ce, dans l’objectif d’attirer les investissements dans ce domaine et définir des produits à grande valeur ajoutée.
Au même sujet, le premier responsable du département minier regrettera la non exploitation des champs miniers. Soutenant qu’en 2021, « l’Algérie a importé pour 1 milliard de dollars de matières premières disponibles en Algérie mais non extraites », lamente-t-il.
Lors de son intervention, Arkab a mis en valeur la nouvelle approche adoptée en matière d’exploration de l’or dans le sud algérien. Une exploration comptant, selon lui, sur de jeunes micro-entreprises. Cette économie, d’après les propos du ministre, permet la production de 40 kg d’or pur extraits de 4 500 tonnes de roches de la croûte.
Leila Z./ APS

Related Articles

Version PDF

Socials

146,131FansJ'aime
spot_img

Derniers articles