18.1 C
Alger
vendredi, septembre 30, 2022

Algérie – Egypte : Opportunités économiques

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune s’est entretenu, hier, avec le Premier ministre égyptien Moustapha Madbouli afin d’accroitre la coopération et le partenariat, dans le secteur du commerce et l’investissement.   

Un communiqué de la présidence algérienne a indiqué que la rencontre a porté sur « la coopération existante entre les deux pays et les moyens d’accroître le volume des échanges commerciaux, d’investissement et d’accroître ainsi que la coordination dans divers domaines ».   

Au cours de la 8ème session de la grande commission mixte algéro-égyptienne, qui s’est tenue mercredi à Alger, sous la présidence du Premier ministre algérien Aïmene Benabderrahmane et son homologue égyptien, Moustapha Madbouli, des accords de coopération dans plusieurs domaines, ont été signés, dans les dotations, l’industrie, la gestion des ressources en eau, l’environnement, le travail, l’emploi, la main-d’œuvre et le développement des exportations.   

Un protocole d’accord a également été signé entre l’Institut des relations diplomatiques et internationales du ministère algérien des Affaires étrangères et l’Institut des études diplomatiques de son homologue égyptien.   

Par ailleurs, le Premier ministre algérien, Aïmene Benabderrahmane a déclaré, lors de la réunion du Forum des affaires algéro-égyptien, que la nouvelle loi algérienne sur les investissements ouvrira de nouveaux horizons aux investisseurs égyptiens et leur donnera les facilités nécessaires, y compris la transition de la production à l’exportation.   

Il a souligné que le terrain reste ouvert pour le partenariat avec les hommes d’affaires égyptiens dans tous les secteurs.   

De son côté, le Premier ministre égyptien a estimé que le volume des échanges commerciaux entre l’Algérie et l’Egypte, s’élevant à 787 millions de dollars en 2021, reste « faible » par rapport auxcapacités des deux pays, en plus d’exploiter les opportunités d’investissement.   

Madbouli a indiqué que le gouvernement de son pays attend avec impatience l’ouverture d’une ligne maritime régulière entre les ports algériens et égyptiens, pour accélérer les flux de marchandises et de commerce, appelant les hommes d’affaires algériens à profiter des opportunités d’investissement en Egypte.  

I.K.

Related Articles

Version PDF

Socials

144,087FansJ'aime
spot_img

Derniers articles