30.1 C
Alger
mardi, août 16, 2022

Afin de remplacer les produits Espagnols : L’Algérie met le cap sur l’Italie

Alors que l’Algérie s’est engagée à augmenter ses approvisionnements de gaz en Italie, l’Algérie met le cap sur les marchés italiens pour remplacer les produits espagnols. Le pays connaît, dernièrement, des changements dans la relation algéro-espagnole, notamment avec la position du gouvernement de Sanchez, qui continue à perturber les relations avec son partenaire historique.

En effet, l’expert en économie, Mohammed Cherif Daroui a affirmé que les relations économiques algéro-espagnoles se dirigent inévitablement vers une rupture complète. Cela, si le gouvernement de Sanchez continue à adhérer à sa position sur le sujet du Sahara Occidental. Mohammed Cherif Daroui a indiqué, dans une déclaration à nos soins, que le remplacement des marchandises importées d’Espagne par des marchandises italiennes fait partie de la concurrence commerciale entre les pays. Soulignant que Rome est toujours à la recherche des marchés pour atteindre les intérêts stratégiques de ses objectifs, ainsi que de renforcer ses exportations. L’expert en économie a également souligné que l’ouverture de toutes les portes de l’Algérie à tous les niveaux à Rome est considérée comme un véritable renforcement de la coopération politique et économique et une alliance stratégique aux dépens de l’Espagne, dont les pertes augmentent après la convocation de l’ambassadeur d’Algérie à Madrid, et le début de la suspension des relations commerciales avec ces derniers. En effet, Daroui a estimé que cette suspension des relations algéro-espagnoles pourrait atteindre une rupture totale dans l’hypothèse où le gouvernement Sanchez poursuivrait son entêtement, que Daroui a qualifiée d’ « historiquement immorale ». Par conséquent, les pertes économiques et commerciales, auxquelles est exposée l’Espagne, affectent principalement les grandes entreprises économiques espagnoles, ainsi que les sociétés énergétiques qui ont un impact sur le marché boursier et l’économie espagnole dans son ensemble. Selon Draoui, cela influencera le système politique et économique du pays. Attendant à ce qu’elle remette le gouvernement Sanchez dans le droit chemin, d’autant plus qu’il a perdu le plus grand distributeur exclusif de gaz en Europe. Il a estimé que malgré la pression des fournisseurs et importateurs espagnols sur le gouvernement Sanchez, ce dernier ne reviendra pas sur ses décisions. Notant que les pressions extérieures étrangères sur l’Espagne sont plus fortes que les pressions intérieurs, notamment des entreprises économiques. Selon Daroui, Ces dernières vont réagir, dans un avenir proche en raison des répercussions résultant des pertes subies par Madrid à la suite de la fermeture des marchés algériens. Par ailleurs, l’expert a indiqué que la faiblesse de l’Espagne face aux pressions l’a mis en difficulté avec l’Algérie, notamment en changeant sa position sur la Sahara Occidental. Elle a perdu un client important. La céramique espagnole, les produits de nettoyage et autres biens du marché algérien ont été remplacés par des biens et produits italiens. L’Algérie est devenue ainsi un partenaire stratégique pour Rome, une alternative à Madrid. Ce changement a fait réagir des opérateurs économiques espagnols, en raison de la perte d’un client et partenaire solide.

Islam Khermane

Related Articles

Version PDF

Socials

144,087FansJ'aime
spot_img

Derniers articles